Paru et à paraître

Pages récemment ajoutées :
(tous les liens de ce site ouvrent un nouvel onglet par simple clic) :

1er septembre : La mort de François Coppée ;

15 septembre : Le Monologue passionné, livre introuvable de Véronique Valcault, en libre téléchargement ;

1er octobre : Article d’un invité : Fanny Forestier rue de Guise à Calais, par Jean-Luc Souloumiac ;

15 octobre : première partie d’une série en quatre épisodes sur les rapports entre Paul Valéry et Paul Léautaud. Les pages suivantes seront mises en ligne les 1er décembre, 15 janvier et 1er mars. Une cinquième page, le quinze avril 2021 concernera la vente des lettres de Paul Valéry par la veuve de Pierre Louÿs.
Du coup, on se fiche complètement d’être confinés jusque là.

1er novembre : La fausse mort de Paul Léautaud, au printemps 1941 ;

15 novembre : Sur Adrienne Monnier, page rédigée en urgence suite à une annonce de la mairie de Paris qui a créé l’événement (la page « Portrait de mon père » qui était prévue ici est décalée au premier janvier) ;

1er décembre : suite de la saga Paul Valéry (et mise à jour de la page Vie de ce site) ;

15 décembre : la table générale des Mercure de France depuis le premier numéro (janvier 1890) jusqu’à juin 1940 (en attendant la suite en avril 2021).

1er janvier 2021 : Portrait de mon père au Mercure, en septembre 1937 ;

15 janvier 2021 : Paul Valéry III — 1926-1928 ;

1er février : Le licenciement de Paul Léautaud en septembre 1941 ;

15 février : Portrait de mon père II à La NRF, en octobre 1939) ;

1er mars : Paul Valéry IV — 1928-1936 ;

15 mars, à l’occasion de la Journée mondiale de la poésie (qui est le 21 mars), Poètes d’aujourd’hui et poésie de demain, conférence prononcée par Henri de Régnier devant la société des Conférences, le 6 février 1900.

1er avril : Table des Mercure, deuxième partie, de janvier 1890 jusqu’à l’année 1955 complète ;

15 avril : Paul Valéry V, en complément à la quatrième partie de la série sur Paul Valéry : la vente des lettres Louÿs-Valéry vue par Paul Léautaud (et la presse).

Les nouvelles pages sont en ligne les 1er et 15 de chaque mois, la veille au soir en France. Ce site atteignant maintenant sa maturité (deux ans) il est devenu rare qu’une page représente moins d’une une semaine de travail et fréquent que ce soit davantage. On dit merci qui ?

Pages à venir, l’ordre pouvant changer en fonction des demandes ou de l’humeur du webmestre, parfois maussade :

1er mai : Paul Léautaud à Fontenay-aux-Roses*, première partie ;

15 mai : Virgile Josz, Le Logis du Mercure de France*. (Il avait été annoncé ici une page sur Aurel mais l’importance du projet oblige à l’étaler sur plusieurs quinzaines d’un calendrier plein, ce qui n’est pas possible avant longtemps. Ce projet, dont l’histoire fera l’objet de la page Vie de ce site de mai est reporté au début de 2023, pour trois quinzaines.) ;

1er juin : Les amis d’Édouard et reproduction en PDF à l’identique d’une rareté introuvable ou hors de prix : Ma pièce préférée*, tel que l’ouvrage est paru en mars 1923 et qui peut aussi servir de complément à la page du premier mai ;

15 juin : Paul Léautaud à Fontenay-aux-Roses, deuxième partie* : Les “Doucettes” ;

1er juillet : Ker Miaou*, texte de Pierre Carrasset (1926-2011), léautaldien inconnu mais fervent ;

15 juillet : Jean de Tinan (promis ici depuis longtemps) ;

1er août ; L’Hôtel de la rue Lhomond (page d’un invité) ;

15 août : Fernande Olivier, première maîtresse de Pablo Picasso et amie de Paul Léautaud.
S’ouvre ici une série sur la peinture, qui annonce deux pages sur Ambroise Vollard en septembre et novembre et une page sur Émile Bernard en décembre ;

1er septembre : Paul Léautaud à Fontenay-aux-Roses, troisième partie* : La guerre.

Comme cela a été fait à propos de Fanny Forestier à Calais, le premier août, nous accueillerons la page d’un visiteur et collègue de Web, auteur du site très documenté sur la rue Lhomond où Paul Léautaud a fugacement habité en mai 1893*.

Les * indiquent des textes déjà rédigés et prêts à être publiés.