Chronologie 1814-1914

Chronologie 1915-1939 ►Chronologie 1940-1958

Avertissement

L’insertion d’éléments extérieurs dans une chronologie — comme des événements politiques ou culturels majeurs — permet de fixer des époques dans l’esprit du lecteur. C’est ce qui a commencé d’être fait ici, de façon assez générale. Mais ces informations sont apparues assez rapidement comme trop exogènes par rapport à un personnage aussi autocentré que Paul Léautaud. C’est pourquoi le choix final a été de ne faire apparaître que les seuls éléments externes mentionnés dans le Journal littéraire ou dans les chroniques dramatiques ou concernant les proches de Paul Léautaud ou des auteurs dont il a largement fait état, en bien ou en mal. C’est ainsi que, par exemple, Maurice Barrès ou Jean Richepin sont apparus ici alors qu’ils n’auraient pas nécessairement été mentionnés dans un cadre plus général. Aussi les auteurs dramatiques sont-ils sur-représentés.

Si Léautaud a passé sa vie à la raconter, les dates des premières années sont incertaines. Elles viennent en grande partie des souvenirs parfois contradictoires de Marie Dormoy transcrivant des conversations. Quelques informations proviennent aussi des souvenirs de Léautaud lors de ses Entretiens avec Robert Mallet en 1951. Si les souvenirs sont souvent sûrs, les dates en sont incertaines avant les premières années du Journal.


Selon l’usage, les noms des revues seront en italiques, comme ceux de toutes les œuvres et donc les titres des livres ; les titres des textes parus dans les revues seront entre guillemets, quitte à les retrouver ensuite en italiques lorsqu’ils seront devenu des livres. C’est ainsi que, par exemple Mercure sera le nom de la revue mais Mercure sera le nom de la maison d’édition.
Les abréviations, enfin, seront rares : PL pour Paul Léautaud, JL pour Journal littéraire, NL pour Les Nouvelles littéraires, parfois AvB pour Adolphe van Bever et RdG, pour Remy de Gourmont.
Le choix a été fait de ne pas insérer de notes de bas de page, ce qui a pu entraîner quelques remarques dans le corps du texte.
Quelques mises-à-jour mineures mais fréquentes pourront être faites ici ou là.

1814

18 août    Naissance et baptême de Joséphine Aurélie Pezé, dite « Marie », à Dernancourt (Somme).

1821

09 avril    Naissance de Charles Baudelaire.

1830

25 févr.        Création d’Hernani à la Comédie-Française ;
17 déc.        Naissance de Jules de Goncourt.

1834

10 juillet      Naissance de Firmin Léautaud à Fours, dans les Basses-Alpes (Alpes de Haute-Provence), fils de Laurent Léautaud (1806-1862) et de Thérèse Bellon (vers 1810-1845), qui se sont mariés le 4 septembre 1833. Firmin a au moins un frère, Constantin et une sœur (lettre à Maurice du 21 août 1912).

1838

          Stendhal : Mémoires d’un touriste ;
08 nov.        Création de Ruy Blas au théâtre de la Renaissance.

1839

Mars  Stendhal : La Chartreuse de Parme ;
Déc.   Naissance de Fanny Louise Agathe Forestier (1839-1901), fille de Jean-Michel Forestier (1812-1867), né à Udine en Italie.

1840

          Naissances d’Émile Zola (02/04) et d’Alphonse Daudet (13/05).

1841

07 janv.       Victor Hugo est élu à l’Académie française ;
21 mai         Naissance de Catulle Mendès ;
06 sept.       Naissance de Félicité Célina Boissart (Bianca) (1841-1912).

1842

26 janv.       Naissance de François Coppée ;
18 mars       Naissance de Stéphane Mallarmé ;
22 mars       Mort de Stendhal, à 59 ans, d’une crise d’apoplexie ;
22 nov.        Naissance de José-Maria de Heredia.

1844

14 mars       Charles-Augustin Sainte-Beuve est élu à l’Académie Française. Il sera reçu par Victor Hugo qui oubliera de prononcer son éloge ;
30 mars       Naissance de Paul Verlaine ;
16 avril        Naissance d’Anatole France.

1846

11 juil.         Naissance de Léon Bloy.

1847

1er avril        Création du cercle de la librairie, 117 boulevard Saint-Germain ;
24 nov.        Naissance de Georges Forestier, frère de Fanny et de Jeanne et donc oncle de Paul.

1848

05 févr.        Naissance de J.-K. Huysmans ;
06 févr.        Naissance d’Octave Mirbeau ;
04 juil.         Mort de François-René de Chateaubriand ;
18 août        Mort de Balzac à l’âge de 51 ans.

1849

03 juin         Naissance d’Henri Louis Cayssac à Saint-Céré.

1850

05 août        Naissance de Guy de Maupassant ;
18 août        Mort de Balzac.

1851

31 mai         Naissance d’Hugues Oltramare, futur époux de Jeanne Forestier, mère de Paul ;
16 août        Naissance de Jeanne Forestier, future mère de Paul. Jeanne est la fille de Jean-Michel Forestier (1812-1867), flûtiste solo au Théâtre-Italien, chef de musique de la Garde nationale de Paris, et d’Agathe Adélaïde Antoinette Pessonneaux (née en 1819), qui se sont mariés le 21 février 1839 à Paris et auront cinq enfants, dont seules Fanny et Jeanne semblent avoir survécu.

1852

23 oct.         Création de la société Larousse, qui sera propriétaire des Nouvelles littéraires.

1854

          Arrivée de Firmin à Paris. Il est apprenti chez un oncle bijoutier, faubourg Montmartre, à l’enseigne de la Maison rouge ;
20 oct.         Naissance d’Arthur Rimbaud.

1855

21 mai         Naissance d’Émile Verhaeren ;
1er juin        Première parution des Fleurs du mal (dans la Revue des deux mondes) ;
16 juil.         Naissance de Georges Rodenbach.

1856

          À la mort de son oncle Firmin, Paul Léautaud hérite.

          Firmin se présente au Conservatoire où il est admis, dans la classe de Régnier ;
17 févr.        Naissance de J.-H. Rosny aîné ;
15 avril        Naissance de Jean Moréas.

1857

          Gustave Flaubert : Madame Bovary ;
02 mai         Mort d’Alfred de Musset, à l’âge de 46 ans ;
20 mai   Firmin Léautaud, élève du conservatoire, joue le rôle de Beaupin dans Faute de s’entendre, de Charles Duveyrier ;

1858

          Naissances d’André Antoine (31/01), d’Albert Samain (3/04), de Remy de Gourmont (04/04), de Georges Courteline (25/06) ;
           Firmin obtient un premier accessit de comédie, derrière Provost et Lemenil ;
17 juin           Firmin Léautaud, élève du conservatoire, joue le rôle d’Antoine Kerlebon dans Les Héroïnes, d’Alexandre Duval ;
31 juil.         Naissance d’Alfred Vallette (1856-1935).

1859

          Firmin obtient un deuxième prix de comédie et un accessit de tragédie. Il quitte le Conservatoire pour jouer dans plusieurs théâtres, dont l’Odéon et les « Matinées Ballante » ;
09 oct.         Naissance d’Alfred Dreyfus.

1860

11 févr.        Naissance de Rachilde (1860-1953).

1861

18 mars       Naissance de Lucien Descaves.

1862

29 août        Naissance de Maurice Maeterlinck.

1863

          Renan : Vie de Jésus, qui fait scandale ;
5 janv.         Naissance de Louis Dumur ;
08 août        Naissance de Louise Viale, future unique épouse de Firmin ;
17 sept.       Mort d’Alfred de Vigny.

1864

          Firmin rencontre Fanny Forestier. Ils s’installent en ménage ;
22 févr.        Naissance de Jules Renard ;
28 déc.        Naissance d’Henri de Régnier.

1865

          J. et E. de Goncourt : Germinie Lacerteux ;
          Parution du Dictionnaire d’Émile Littré ;
          Naissance de Jean Saltas, éditeur d’Alfred Jarry et médecin de Paul Léautaud ;
05 févr.        Naissance d’André Fontainas ;
24 févr.        Naissance d’André-Ferdinand Hérold ;
25 juin         Naissance d’Hélène, fille de Fanny et Firmin. Elle mourra de la fièvre typhoïde en 1882, à seize ans et demi ;
1er août        Naissance du poète Stuart Merrill.

1866

29 janv.       Naissance de Romain Rolland ;
03 juil.        Naissance d’Ambroise Vollard à Saint-Denis de La Réunion.

1867

          J. et E. de Goncourt : Manette Salomon ;
23 août        Naissance de Marcel Schwob ;
31 août        Mort de Charles Baudelaire, à l’âge de 46 ans ;
16 nov.        Naissance de Léon Daudet ;
26 déc.        Naissance de Julien Benda.

1868

          Naissances d’Edmond Rostand (01/04), d’André Suarès (12/06), de Paul Claudel (26/08), de Francis Jammes (02/12) ;
          Jeanne remplace sa sœur Fanny dans la maison et le lit de Firmin ;
12 juin         Naissance d’André Suarès ;
11 juil.         Naissance de Marie Galier, future Anne Cayssac, à Épinac, en Saône-et-Loire.

1869

28 févr.        Mort d’Alphonse de Lamartine ;
09 sept.       Début de Firmin à l’Odéon ;
13 oct.         Mort de Sainte-Beuve ;
22 nov.        Naissance d’André Gide ;
27 déc.        Naissance Aurélien-Marie Lugné, qui prendra le nom de Lugné-Poe.

1870

          Naissance d’un premier enfant de Jeanne et Firmin, qui meurt en bas âge ;
18 avril        Naissance de Charles-Henry Hirsch ;
20 juin         Mort de Jules de Goncourt ;
23 sept.       Mort de Prosper Mérimée ;
05 déc.        Mort d’Alexandre Dumas (père) ;
10 déc.        Naissance de Pierre Louÿs.

1871

10 juil.         Naissance de Marcel Proust ;
30 oct.         Naissance de Paul Valéry ;
25 déc.        Naissance d’Adolphe van Bever.

1872

18 janv.       Naissance de Paul Firmin Valentin Léautaud chez son père, 37, rue Molière, fils de Firmin Léautaud et de Jeanne Forestier, comédienne ;
21 janv.       Paul est confié à une nourrice. Jeanne se désintéresse de Paul et part huit jours après sa naissance. Dans ses entretiens avec Robert Mallet, Paul Léautaud dira « Je l’ai peut-être vue en tout huit jours dans ma vie ». Il sera élevé chez une nourrice pendant 18 mois, puis chez une autre, chaussée du Maine ;
22 janv.       Naissance de Fagus ;
1er févr.        Naissance de Paul Fort ;
11 Mars       Paul est baptisé à l’église Saint-Roch. Son parrain est le comédien Beauvalet. Sa marraine est Félicité Célina Boissart (avec un t). Jeanne Forestier n’est pas présente ;
14 avril        Naissance de Louis Mandin ;
12 oct.         Naissance de Georges Le Cardonnel ;
21 oct.         Mort de Théophile Gautier.

1873

          Rimbaud, Une saison en enfer ;
          Naissances de Charles Péguy (07/01), de Colette (28/01), d’Henri Barbusse (17/05), d’Alfred Jarry (08/09)…

1874

          Arrivée de Paul, âgé de deux ans chez son père, 13, puis 21, rue des Martyrs. Firmin engage une bonne, Marie Pezé, pour s’occuper de Paul jusqu’à ses douze ans, qui vivra surtout chez elle, 14, rue Clauzel, jusqu’à leur déménagement à Courbevoie ;
12 févr.        Naissance de l’architecte Auguste Perret, futur amant de Marie Dormoy ;
04 août        Naissance de Charles-Louis Philippe.

1875

          Placement de Paul à l’« école enfantine » rue Milton (peut-être d’obédience protestante) ;
          Firmin Léautaud devient souffleur à la Comédie-Française grâce à l’intervention de son ami le comédien Maubant.

1876

          Premières visites du très jeune Paul à la Comédie-Française. Vision de la comédienne Mademoiselle Croizette ;
03 mars       Naissance de Léon-Paul Fargue ;
08 juin         Mort de George Sand ;
31 oct.         Naissance de Natalie Clifford Barney ;
08 nov.        Naissance de Georgette Crozier ;
15 nov.        Naissance d’Anna de Noailles.

1877

          Edmond de Goncourt : La Fille Élisa ;
07 févr.        Naissance d’Eugène Montfort.

1878

13 juin         Élection d’Ernest Renan à l’Académie française ;
14 nov.        Élection d’Hippolyte Taine à l’Académie française ;
06 déc.        Naissance de Léo Larguier.

1879

          Scolarité de Paul à l’école communale de la rue Rodier ;
29 mars       Naissance d’André Rouveyre.

1880

          Paul passe avec Jeanne l’unique journée entière qu’ils vivront ensemble à Paris (Jardin d’acclimatation, Michel Strogoff, Les Folies Bergère) ;
          Jeanne rencontre un médecin Genevois, Hugues Oltramare (1851-1937), qui sera une sommité médicale genevoise ;
11 avril        Naissance de Jacques Bernard, futur directeur du Mercure de France ;
15 avril        Publication des Soirées de Médan ;
08 mai         Mort de Gustave Flaubert, à l’âge de 59 ans ;
26 août        Naissance de Guillaume Apollinaire.

1881

15 janv.       Naissance de Gaston Gallimard et d’Henry Le Savoureux ;
06 mars       Naissance de Bernard Grasset ;
23 mars       Naissance de Roger Martin du Gard.

1882

23 janv.       Mort d’Hélène, âgée de 16 ans ;
               Vers cette époque, Firmin, âgé de 48 ans, a pour maîtresse Louise Viale « une petite catin de la rue des Martyrs » (Entretiens avec Robert Mallet, 2e émission) née en 1863, qu’il épousera en 1893 ;
              À l’arrivée de Louise Viale, Marie Pezé refuse de continuer de travailler pour Firmin ;
Avril : Déménagement de la rue des Martyrs pour « la campagne », 3, avenue de la République à Courbevoie ;
26 avril        Naissance d’Henri Martineau ;
1er mai         Intégration de l’école communale de Courbevoie. Rencontre d’Adolphe van Bever et de Léon Marié ;
14 sept.       Henry Becque, Les Corbeaux à la Comédie-Française ;
10 oct.         Naissance d’Édouard Champion ;
29 oct.         Naissance de Jean Giraudoux ;
13 déc.        Naissance d’André Billy.

1883

31 oct.         Naissance de Marie Laurencin.

1884

          Rachilde publie Monsieur Vénus à Bruxelles ;
          Joris-Karl Huysmans : À rebours ;
          Déménagement de la famille Léautaud pour un « pavillon » au 44, rue de l’Ouest à Courbevoie ;
03 mars       Naissance, à Bourges, de Camille Yvonne Lafleurdespois, future épouse de Maurice Léautaud ;
30 juin         Naissance de Georges Duhamel ;
26 nov.        Naissance de Maurice Léautaud (1884-1961), fils de Louise Viale et de Firmin. Maurice a pour parrain le comédien Sylvain (1851-1930) ;
          Paul arrive premier au concours de récitation organisé entre les vingt-deux écoles communales du canton de Neuilly.

1885

          Naissances de Sacha Guitry (21/02), de Roland Dorgelès (15/06), d’André Maurois (26/07), de Jules Romains (26/08), de François Mauriac (11/10) ;
07 févr.        Henry Becque, La Parisienne au théâtre de la Renaissance ;
14 févr.        Mort de Jules Vallès ;
Fin mars      Albert Samain présente Alfred Vallette à Rachilde, un soir, au bal Bullier ;
05 nov.        Naissance de Jacques Oltramare (1885-1967), premier fils d’Hugues et de Jeanne Forestier ;
1er déc.        Émile-Georges Raymond fonde Le Scapin.

1886

          Remy de Gourmont rencontre Berthe de Courrière ;
Mars  Premier numéro de La Pléiade de Rodolphe Darzens ;
03 juil.         Naissance de Francis Carco ;
03 oct.         Naissance d’Alain-Fournier ;
16 oct.         Laurent Tailhade et Victor Margueritte écrivent dans Le Scapin « Sélam », un texte sur Rachilde ;
03 nov.        Naissance de Marie Dormoy ;
31 déc.        Paul passe son certificat d’études et quitte l’école.

1887

          Tout premier emploi (une seule journée) à la Compagnie des Indes, 27, rue du 4-Septembre ;
Juillet          Paul travaille chez J. Picot, propriétaire de la lessive Phénix, 41, rue de l’Échiquier à Paris. Il gagne 25 francs par mois qu’il remet intégralement à son père. Celui-ci lui donne 50 centimes par jour pour son déjeuner ;
02 août        Mort de Marie Pezé (voir au 19 février 1904), inhumée au cimetière de Saint-Ouen ;
05 nov.        Naissance de René Maran.

1888

          Démission de l’emploi à la Lessive Phénix pour la Compagnie des Eaux de Pougues, puis, à l’automne, à la compagnie d’assurances « La Nation », 1, rue d’Amboise, dans le haut de la rue Richelieu ;
20 févr.        Naissance de Georges Bernanos ;
26 juil.         Naissance de Marcel Jouhandeau ;
1er déc.        Naissance de Benjamin Crémieux.

1889

Avril   Premier numéro de la « deuxième » Pléiade, celle de Louis-Pilate de Brinn’Gaubast ;
          Création de La Plume par Léon Deschamps ;
          « La Nation » ayant fait faillite, Paul devient employé dans un journal local de Courbevoie (peut-être grâce à Adolphe van Bever) puis chez « une espèce de chevalier d’industrie », représentant de vins de Bordeaux, 11, rue de la Grange-Batelière ;
          Début de la liaison avec Jeanne Marié, sœur de Léon ;
          Adolphe van Bever organise, dans les mairies et les écoles de Courbevoie et alentours, des conférences littéraires, au cours desquelles Paul Léautaud récite des vers ;
21 avril        Mort de Jules Barbey d’Aurevilly ;
12 juin         Alfred Vallette épouse Rachilde à la mairie du Ve arrondissement (contrat de mariage du 28 mai). Témoins : Albert Samain, Laurent Tailhade, Léo Trézenik et Camille Flammarion ;
05 juil.         Naissance de Jean Cocteau ;
Septembre  Dernier numéro de La Pléiade ;
21 sept.       Lettre d’Alfred Vallette à Gabriel-Albert Aurier acceptant le titre Mercure de France pour une revue remplaçant La Pléiade ;
Octobre       Arrivée de PL au journal de Joseph Reinach et de Jules Ferry La République Française, 49, chaussée d’Antin ;
25 oct.         Naissance de Gabrielle Vallette ;
13 nov.        Première réunion des futurs membres du futur Mercure de France au Café Français (voir le Journal de Jules Renard à cette date) ;
25 nov.        Naissance de Maurice Garçon.

1890

          Naissance d’Aline Oltramare (1890-1978), seconde fille d’Hugues et de Jeanne Forestier ;
          Paul loue quelques jours une chambre à l’hôtel de la Lozère, 45, rue Monsieur-le-Prince avant de retourner chez son père ;
          Visite de Paul chez le comédien Mounet-Sully qui lui conseille plutôt la littérature ;
          Jeanne Marié s’installe 13, Faubourg Saint-Jacques avec Paul ;
1er janv.       Premier numéro du Mercure de France, domicilié chez Alfred Vallette et Rachilde, 15, rue de l’Échaudé-Saint-Germain (32 pages, 600 exemplaires). Signatures dans l’ordre de la pagination : Alfred Vallette, Ernest Reynaud, Louis Dumur, Jules Renard, Albert Samain, Jean Court, Louis Denise, Julien Leclercq, Édouard Dubus, G. Albert Aurier, L. D. ;
1er févr.        Premier texte de Remy de Gourmont, dans le deuxième numéro du Mercure ;
Avril   Premier numéro de L’Ermitage, d’Henri Mazel ;
05 mai         Mort d’Éphraïm Mikhaël, de la tuberculose, à 24 ans ;
Juin   Le Mercure atteint les cinquante abonnés.

1891

          Maurice Barrès Le Jardin de Bérénice ;
          Paul s’installe « dans une mansarde », 14, rue Monsieur-le-Prince, pas très loin de l’hôtel de Lozère ;
          Adolphe van Bever, chassé par son père, vient s’installer chez Paul ;
          Grâce à van Bever, parution du premier article de PL, « Les Bleus », dans Le Parti ouvrier, sous la signature de Paul Forestier ;
          Paul entre au Siècle, pour y rédiger des bandes (adresses d’abonnés), mais se fait renvoyer ;
13 mars       Mort de Théodore de Banville ;
1er avril        Remy de Gourmont « Le Joujou patriotisme » (page 193, en tête de la revue — la pagination est continue par tome de plusieurs numéros) ;
28 avril        Suite à son article, Remy de Gourmont est renvoyé de son emploi au service du catalogue de la bibliothèque nationale où il était entré en 1881 ;
1er mai         Suite au licenciement de Remy de Gourmont, Alfred Vallette publie « malveillance » (Mercure page 261) ;
Fin juil.        Sans argent, Paul retourne vivre quelques temps chez Jeanne Marié (qui se fait entretenir par Paul Fugère), 7, rue des Feuillantines ;
          Paul retourne vivre chez son père à Courbevoie. Firmin ne sachant que faire de lui l’incite à s’engager dans l’armée ;
20 oct.         Paul s’engage pour trois ans dans les Chasseurs à pied, dans la caserne de Courbevoie. Pour cela il « passe un examen devant le capitaine Esterhazy » (peut-être un homonyme). Il n’est pas malheureux et s’entend bien avec sa hiérarchie. Il voit Jeanne tous les dimanches ;
10 nov.        Mort d’Arthur Rimbaud ;
Noël   Consigné, Paul tente de suicider avec son fusil, ce qui lui vaut une longue permission pour le jour de l’an ;
26 déc.        Naissance de Jean Galtier-Boissière.

1892

Février         Paul passe trois mois au Val-de-Grâce pour troubles cardiaques ;
1er mars       Premier texte de Marcel Schwob dans le Mercure ;
1er avril        Premier texte d’André Fontainas dans le Mercure ;
Mai    Premières publicités dans le Mercure de France (trois pages) ;
14 mai         Paul est réformé pour mauvaise vue et retourne vivre chez son père ;
07 juin         Lettre de Jeanne Marié qui annonce son départ pour la campagne. Il devient impossible de la rencontrer à cause de son futur mari, Paul Fugère (JL au 10 mars 1906) ;
1er août        Premier texte de Charles-Henry Hirsch dans le Mercure ;
Septembre Première publicité pour la vente d’un livre du Mercure : Le Latin mystique, de Remy de Gourmont, accompagné d’une préface de J.-K. huysmans (370 pages, tiré à 297 exemplaires numérotés). Parution le 20 septembre. Liste des souscripteurs dans les « Échos » ;
1er oct.         Premier texte de Léon Bloy dans le Mercure : « Le salut par les juifs » ;
Octobre       Grâce à son père Paul entre comme « tribun » à la ganterie Berr, appartenant à l’oncle de Georges Berr, de la Comédie-Française ;
05 oct.         Mort de Gabriel-Albert Aurier, de la fièvre typhoïde à 27 ans

          Avec Adolphe van Bever, Paul Léautaud fonde la revue Les Indépendants (quatre pages, un seul numéro) ;
08 nov.        Au Chat noir Paul récite un poème : Les Baisers, dont il est peut-être l’auteur. L’expérience de sera pas renouvelée.

1893

03 janv.       Naissance de Pierre Drieu La Rochelle ;
1er avril        Premier texte d’Henri de Régnier dans le Mercure ;
05 mars       Mort d’Hippolyte Taine ;
Mai    Paul s’installe dans une pension de famille de la rue Amyot ;
          Création, avec Adolphe van Bever de la revue L’Indépendance littéraire (voir le catalogue de l’exposition de 1972 à l’Arsenal, page 45) ;
05 juil.         jusqu’au 5 août 1894, parution d’une série de douze courts poèmes dans l’hebdomadaire du dimanche Le Courrier français ;
06 juil.         Mort de Guy de Maupassant ;
1er sept.       Premier texte de Pierre Louÿs dans le Mercure ;
03 nov.        Premières lignes du Journal littéraire de Paul Léautaud « Cette nuit, pour la première fois depuis que Jeanne  et moi nous nous sommes quittés, j’ai rêvé de Fugère, »….

1894

          Adolphe van Bever est secrétaire au Théâtre de l’Œuvre. Paul assiste aux représentations organisées par Aurélien Lugné-Poe et fréquente les cafés littéraires ;
          Paul s’installe à l’hôtel de Savoie, 7, rue de Savoie ;
          Jules Renard publie Poil de Carotte ;
29 févr.        Élection de José-Maria de Heredia à l’Académie française ;
27 mai         Naissance de Louis-Ferdinand Céline ;
31 mai         Élection de Paul Bourget à l’Académie française ;
1er juill.       Premier texte d’Émile Verhaeren dans le Mercure ;
24 août        PL voit Verlaine à la terrasse du café Mahieu, à l’angle du boulevard Saint-Michel et de la rue Soufflot et lui fait porter des violettes ;
Octobre       Paul découvre Stendhal, lit La Chartreuse de Parme et Le Rouge et le noir ;
15 oct.         Alfred Dreyfus est arrêté et incarcéré à la prison du Cherche-Midi ;
1er déc.        Premier texte d’André Gide dans le Mercure.

1895

          Naissances de Marcel Pagnol (28/02), de Jean Giono (30/03), d’Henry de Montherlant (20/04), de Paul Éluard (14/12) ;
1er mars       Se faisant passer pour étudiant en droit alors qu’il n’a que son certificat d’études primaires, PL devient 3e clerc d’avoué, dans l’étude de Me Barberon, 17, quai Voltaire. Il y restera jusqu’en avril 1902 ;
Avril   Grâce à Adolphe van Bever, sur une recommandation de Lugné-Poe, PL porte des vers au Mercure. Première rencontre avec Alfred Vallette ;
16 mai         Mariage de Jeanne Forestier avec Hugues Oltramare ;
12 juin         Mort d’Édouard Dubus à 31 ans (overdose) ;
1et juill.       Premier texte de Léon Blum dans le Mercure : « [Jules Renard] m’humilie, je sens en lui des perfections qui m’offensent » ;
03 juillet      Firmin épouse Louise Viale, mère de Maurice. Témoins : Léon Ricquier, 60 ans, artiste dramatique, officier de l’Instruction publique, Louis Pierre Laugier, 31 ans, artiste dramatique, sociétaire de la Comédie-Française, officier d’Académie, Jean-Paul Mounet, 47 ans, artiste dramatique, sociétaire de la Comédie-Française, officier de l’Instruction publique, Paul Firmin Valentin Léautaud, 23 ans ;
Septembre  Parution de la première « Élégie » de PL dans le Mercure ;
          Paul s’installe dans une mansarde, 11, rue de Condé ;
27 nov.        Mort d’Alexandre Dumas fils.

1896

          Remy de Gourmont publie le premier Livre des masques au Mercure ;
          Pierre Louÿs publie Aphrodite au Mercure ;
          Naissances d’André Breton (19/02) et d’Elsa Triolet (12/09) ;
08 janv.       Mort de Paul Verlaine, à 52 ans ;
20 févr.        Marie Galier épouse Henry-Louis Cayssac ;
Mars               Paul Léautaud se rend à l’exposition Berthe Morisot qui se tient chez Durand-Ruel rue Le Pelletier du 5 au 23 ;
Juin   Parution du premier « Essai de sentimentalisme » dans le Mercure ;
Juin   Alfred Jarry remplace Adolphe van Bever auprès de Lugné Poe ;
16 juil.         Mort d’Edmond de Goncourt ;
          Rencontre de Georgette Crozier ;
23 Sept.       Visite chez Durand-Ruel des six panneaux de Puvis de Chavannes avant leur départ pour Boston ;
07 déc.        Naissance de Maurice Martin du Gard ;
10 déc.        Ubu Roi est créé au Nouveau théâtre (théâtre de Paris, 15 rue Blanche) par la troupe de Lugné-Poe ;

1897

          Stéphane Mallarmé, Un coup de dés jamais n’abolira le hasard ;
          Adolphe van Bever devient secrétaire de rédaction au Mercure ;
03 janv.       Paul Léautaud apprend que son deuxième « Essai » est accepté au Mercure ;
15 janv.       « Bout de l’an » de Verlaine et « déjeuner chez Jouanne, avenue de Clichy, avec Mallarmé, Quillard, Dierx, Rodenbach, Rachilde, Fanny, Léon Deschamps, Vallette, Valéry, Fort, Tinan, Dujardin, Alexandre Natanson, Hérold, Vielé-Griffin et Fontainas. » ;
17 févr.        Retraite de Firmin pour cause de maladie ;
Avril              Parution du deuxième « Essai de sentimentalisme » au Mercure ;
1er oct.         Premier texte de Paul Valéry dans le Mercure ;
03 oct.         Naissance de Louis Aragon ;
16 déc.        Mort d’Alphonse Daudet ;
28 déc.        Cyrano de Bergerac au Théâtre de la Porte Saint-Martin.

1898

Juin   Parution d’un troisième « Essai de sentimentalisme » dans le Mercure de ce mois ;
09 sept.       Mort de Stéphane Mallarmé ;
10 oct.         Installation au 15, rue de l’Odéon ;
          Rencontre de Blanche Blanc ;
25 déc.        Mort de Georges Rodenbach.

1899

Mars-avr.     Installation à l’hôtel Pesson rue Jacob ;
1er févr.        Jean de Tinan publie « Aimienne ou le détournement de mineure » dans le Mercure ;
07 Févr.       Fin de la relecture du Père Goriot ;
27 avril        Installation au 7, rue des Feuillantines, dans l’ancien appartement de Jeanne Marié ;
12 mai         Mort d’Henry Becque ;
Août   Parution de « L’Ami d’Aimienne » (en hommage à Jean de Tinan) dans le Mercure ;
Déc.   Parution de la première édition des Poètes d’aujourd’hui en collaboration avec Adolphe van Bever et extrait dans la revue (numéro de décembre) ;
Déc.   Installation au 9, rue Bonaparte.

1900

18 janv.       Rencontre fortuite d’Anatole France ;
18 janv.       Première mention du projet des Poètes d’aujourd’hui « pour mars prochain » à l’occasion d’une lettre à Pierre Louÿs ;
16 Janv.       Visite aux « dames Mallarmé » pour la notice des Poètes d’aujourd’hui ;
30 janv.       Rencontre avec Pierre Louÿs pour les Poètes d’aujourd’hui ;
02 mars       Création de Poil de carotte au Théâtre Antoine ;
31 mai           Mariage de Paul Valéry ;
Juin              (ou début juillet au plus tard), parution des Poètes d’aujourd’hui ;
Juillet          Parution, dans La Revue des deux mondes, d’une critique des Poètes d’Aujourd’hui par René Doumic ;
Juill.            Installation avec Blanche rue Tournefort ;
Août           Parution, dans La Revue blanche, d’une critique des Poètes d’Aujourd’hui par Gustave Kahn ;
18 août       Mort d’Albert Samain ;
27 sept     Parution, dans La Revue hebdomadaire d’une critique des Poètes d’Aujourd’hui par Henry Bordeaux ;
Octobre       Installation (seul), 29, rue de Condé ;
1er nov.         Parution du 4e « Essai de sentimentalisme » dans le Mercure ;
1er nov.         Parution, dans le Mercure, d’un méchant article de Robert de Souza sur les Poètes d’aujourd’hui ;
Fin nov.         (ou décembre), première invitation chez les Valéry, rue de Villejust ;
1er déc.        Parution, dans le Mercure : « les Poètes d’aujourd’hui et la critique », signé de Paul Léautaud et Adolphe van Bever (pages 758-771) (non mentionné dans le Journal).

1901

1er janv. Parution, dans les « Échos » du Mercure d’une lettre de protestation de Francis Vielé-Griffin et de Robert de Souza suite à l’article de PL « les Poètes d’aujourd’hui et la critique » ;
24 avr.           « Ce soir, pour la deuxième fois, je suis allé dîner chez Valéry » ;
Été      Paul travaille au Petit Ami « depuis juin ou juillet dernier » (lettre à sa mère datée du 5 décembre 1901) ;
21 oct.         Voyage à Calais au chevet de sa tante Fanny ;
25 oct.         Mort de Fanny, à 7 heures « dans sa 62e année » (faire-part) ;
28 oct.         Début d’une intense correspondance avec sa mère, mais qui ne durera que cinq mois, générant un profond entrelacs de malentendus ;
03 nov.        Naissance d’André Malraux ;
10 déc.        Sully Prudhomme reçoit le premier prix Nobel de littérature.

1902

Janvier        Mort de maître Barberon, qui protégeait PL. Le successeur à moins de sympathie. Recherche d’emploi. Suite à la mort de Fanny, les mandats mensuels n’arrivent plus ;
Janvier        Installation au 29, rue de Condé ;
29 mars       Longue et très violente lettre à Jeanne et réponse dans le même ton le 4 avril ;
16, rue Laffitte
Fin avril       Démission de l’étude Barberon ;
Mai    Entre comme secrétaire d’administrateur judiciaire à l’Étude Lemarquis, rue Louis-le-Grand, où il restera jusqu’à 1906 ;
29 sept.       Mort d’Émile Zola ;
Septembre, octobre et novembre, parution du Petit ami dans la revue du Mercure ;
09 nov.        Naissance de Robert Denoël.

1903

10 janv.       « Vu Georgette pour la dernière fois » ;
15 janv.        Achevé d’imprimer du Petit-Ami ;
13 févr.        Naissance de Georges Simenon ;
18 févr.        « Le Petit Ami a paru aux étalages des libraires cette après-midi, vers trois heures, environ trois exemplaires à chacun ». Tirage de 1 089 exemplaires ;
26 févr.        Firmin, paralytique, meurt au 3, avenue de la République, à Courbevoie ;
26 févr.        Première réunion mensuelle de l’académie Goncourt, crée le 12 janvier ;
Mars  Long article de Rachilde dans le Mercure à propos du Petit ami ;
Avril   Déménagement du Mercure de la rue de l’Échaudé-Saint-Germain pour le 26, rue de Condé. Les Vallette y ont un appartement au deuxième étage, contigu au bureau d’Alfred Vallette et Louis Dumur, secrétaire général et rédacteur en chef, y occupe trois pièces au troisième et dernier étage ;
22 mars       Première visite chez Marcel Schwob ;
08 avril        « Donné aujourd’hui ma démission à l’Étude Lemarquis pour la fin du mois » ;
20 avril        Création à la Comédie-Française de la comédie d’Octave Mirbeau : Les Affaires sont les affaires ;
25 août        Après trois ans et demi de vie commune, Blanche emménage rue Gay-Lussac ;
06 oct.         Déménagement de la rue de Condé pour le 15, rue de l’Odéon ;
1er nov.        Parution du premier numéro de la revue d’Eugène Montfort : Les Marges ;
21 déc.        Le premier prix Goncourt est attribué à John-Antoine Nau pour Force ennemie (éditions de La Plume).

1904

1er févr.        Premier article de Colette dans le Mercure, « Sentimentalités » ;
1er mars       Parution de la « Notice Régnier » en ouverture du Mercure ;
05 mars       Refus de plusieurs journaux du texte sur le « monument Gavarni » ;
17 mars       Dans son Journal, André Gide s’épanche sur le déplaisir que lui procure Remy de Gourmont (Pléiade 1996, page 424) ;
Avr.-juin      Maître Lemarquis a été nommé administrateur provisoire de l’Université populaire, tâche administrative confiée à PL ;
1er juill.       Premier texte de Guillaume Apollinaire dans le Mercure ;
1er août        Premier texte de Fagus dans le Mercure ;
Septembre  Parution du « Grand Match » dans le Mercure ;
07 déc.        Le deuxième prix Goncourt est attribué à Léon Frapié pour La Maternelle.

1905

1er jan.         Le Mercure devient bimensuel ;
Février         « Sur le pavé, depuis fin janvier. » (Lettre à Louis Lavialle datée du 11 février). Le secrétariat de l’Université populaire semble terminé ;
1er févr.        Parution d’« À la Comédie Française » dans le Mercure ;
26 févr.        Mort de Marcel Schwob ;
15 mars       Parution du « Stendhal-club » dans L’Ermitage ;
          Parution de la nécrologie de Marcel Schwob dans le Mercure ;
05 avril        Premier texte un peu long sur un animal (le chat Boule, malade) ;
08 Avril       Départ de la rue de l’Odéon pour emménager au 17, rue Rousselet ;
10 mai         Deuxième texte sur un animal (le chien trouvé quai Malaquais) ;
20 mai         jusqu’au 8 juin : « À Dimancheville, pour Boule, sur le conseil du vétérinaire » ;
Juin   Commence la rédaction d’In memoriam (voir au 16 juin) ;
10 juil.         Rencontre imprévue de Georgette au magasin du Louvre ;
07 août        Remise du manuscrit d’In memoriam à Vallette ;
18 Août       « Il y a quelques jours, au Mercure, Gourmont m’a demandé si je voudrais faire un volume de pages choisies de Stendhal dans la collection du Mercure » ;
23 août        « Reçu la visite de Verrier, venant me demander un article pour L’Ermitage. C’est la première visite de ce genre. À quand la Revue des Deux-Mondes ? » ;
15 sept.       Parution de « Souvenirs de basoche » dans L’Ermitage ;
03 oct.         Mort de José Maria de Heredia ;
18 oct.         Dans son Journal, André Gide semble revenir à de meilleures idées envers Remy de Gourmont ;
31 oct.         « J’ai acheté aujourd’hui dix actions 1re série du Mercure pour moi, et deux pour Bl… » ;
1er nov.        Parution d’« In Memoriam » dans la revue (sur les deux numéros de novembre) ;
16 nov.        Naissance de Samuel Silvestre de Sacy, futur directeur du Mercure de France ;
06 déc.        Prix Goncourt à Claude Farrère pour Les Civilisés, chez Ollendorff ;
Déc.   Parution au Mercure, du livre de Georges Le Cardonnel et Charles Vellay : La littérature contemporaine, opinions des écrivains de ce temps, contenant un portrait de PL par lui-même.

1906

Janvier        « Je quitte […] M. Lemarquis à la fin de ce mois » ;
16 janv.       Avec Remy de Gourmont, projet de la « Chronique stendhalienne » dans L’Ermitage ;
26 janv.       Élection de Maurice Barrès à l’Académie Française ;
27 janv.       Nous apprenons que Louise Viale est employée à la Comédie-Française. En effet le très précoce Prudhon (Charles Prud’hon, 1848-1930), pensionnaire à la Comédie-Française à 17 ans, sociétaire à 35, « fait appeler » Louise Viale et lui dit « Est-ce que vous savez ce que votre beau-fils a écrit sur vous ? » (dans In Memoriam). « Naturellement grand étonnement de Louise » ;
15 févr.        Parution du « Paris d’un Parisien » dans L’Ermitage ;
19 févr.        « Touché 24 francs pour la Variété : « Les auteurs et la Critique » ;
10 mars       « Je travaille en plein depuis huit jours à mes histoires de femmes. Je dis toujours ainsi ne pouvant arriver à trouver un titre… » ;
21 mars     Visite de Remy de Gourmont ;
24 mars       « J’ai presque accepté, et c’est presque entendu. » un poste de lecteur au Mercure (ce qui ne se fera pas) ;
28 mars       « Remis à Vallette ma note sur le médaillon de Larroumet » ;
31 mars   « J’ai aussi écrit deux petites notes sur le fils Claretie [en fait Léo Claretie, le neveu] — et sur les mineurs de Courrières, que j’ai envoyées aussitôt à Verrier, pour l’Ermitage. » ;
07 avril  « Vallette m’a rendu ma note sur le médaillon de Larroumet. Il la trouve trop vive, allant trop loin, etc., etc… » ;
09 avril    « J’ai été déposer cette après-midi, au Cri de Paris, 9 rue Molière, ma note sur le médaillon Larroumet.
02 mai      Naissance de Jean-Paul, fils de Maurice et de Camille ;
15 juil.     Parution dans L’Ermitage (page 50/51) d’une page d’Alphonse Déché « Des filles et de l’argent » « pour Paul Léautaud »
20 juil.         Alfred Dreyfus est réhabilité et nommé chevalier de la Légion d’honneur ;
22 juil.         Mort de Madame Marié (mère de Jeanne) ;
Juil./août    Fin de l’écriture d’Amours. Voir aux 24 et 31 juillet pour la recherche du titre ;
Octobre-novembre : « Amours » en trois parties dans la revue ;
28 oct.         Première visite à Lucien Descaves ;
02 déc.        Rencontre de Paul Blondeau, chez lui ;
14 déc.        Jérôme et Jean Tharaud remportent le prix Goncourt pour Dingley, l’illustre écrivain, chez Édouard Pelletan ;
20 déc.        Première visite à Octave Mirbeau.

1907

          Arrivée au Mercure de Jacques Bernard, qui en sera directeur en 1938, en remplacement de Georges Duhamel ;
          Naissance de Paul Hartmann qui sera directeur du Mercure à la Libération, en remplacement de Jacques Bernard, démis ;
Janvier        Dernier numéro de L’Ermitage ;
14 févr.        Élection de Maurice Donnay à l’Académie Française ;
12 mai         Mort de Joris-Karl Huysmans ;
06 Juin        « Au Mercure. Vallette et Gourmont. C’est entendu. Je prends la critique dramatique » ;
12 Juin        « Conversation peu gaie avec Vallette et Gourmont. Je renonce décidément à publier mon Passé Indéfini, malgré la mise en pages toute prête pour le bon à tirer » ;
21 juil.         Visite de Léo Larguier ;
23 août        jusqu’au 5 septembre : « Ma nouvelle : Span. Malheureusement, j’étais si mal, que je n’ai pu l’écrire. Rien que le canevas rapide » ;
06 sept.       Mort de Sully Prudhomme ;
08 Sept.       Annonce de Remy de Gourmont : « …Il y a pour moi dès maintenant une place au Mercure, aux côtés de Morisse, pour m’occuper de la fabrication, correction des épreuves, etc. Une place toute la journée. […] Je n’ai rien répondu de bien précis à Gourmont » ;
11 sept.       Au théâtre pour sa première pièce en tant que critique dramatique ;
28 sept.       Mariage de Maurice Léautaud, dessinateur et de Camille Yvonne Lafleurdespois, couturière, (née en 1884) ;
1er oct.         Parution de la première chronique dramatique de Maurice Boissard dans le Mercure : « Chacun sa vie », comédie de Guiches et Gheusi ;
1er oct.          Parution du quotidien culturel Comœdia ;
10 oct.         Visite de Léo Larguier ;
16 oct.         « Lundi dernier, Vallette m’a enfin parlé de ma place au Mercure. Nous devons reprendre la conversation. En tout cas, je suis déjà prévenu : des appointements modestes » ;
16 oct.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Théâtre Antoine et son enseignement » ;
23 oct.         « Parlé enfin avec Vallette. Je ne suis pas content. Vallette m’a d’abord offert 125, puis enfin 150 frs par mois. Il a dû voir ma grimace » ;
31 oct.         Jules Renard remplace J.-K. Huysmans à l’académie Goncourt. Il est le premier à ne pas être d’« origine ». Il mourra dans deux ans et demi et sera remplacé par Judith Gautier ;
1er nov.        Mort d’Alfred Jarry ;
1er nov.        Parution des « Itinéraires de Stendhal » dans le Mercure ;
1er nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Amour veille, de Caillavet et Flers ; Cabotine, de Tristan Bernard et Alfred Athis » ;
16 nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Terre d’épouvante, d’André de Lorde et Eugène Morel ; Monsieur Codomat, de Tristan Bernard ; L’Éventail, de Flers et Caillavet (seuls seront donnés ici les titres des pièces dont le nom de l’auteur peut encore évoquer quelque chose au lecteur du XIXe siècle, ce qui est forcément subjectif) ;
02 déc.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Samson, d’Henry Bernstein » ;
02 déc.        Visite de Léo Larguier ;
06 déc.        Prix Goncourt à Émile Moselly pour Terres lorraines, chez Plon ;
11 déc.        « Été ce matin au Mercure. Vallette s’est décidé à faire le premier pas, que je ne faisais point. “Est-ce qu’on peut compter sur vous pour le premier janvier au Mercure ?” J’ai dit oui. C’est entendu » ;
11 déc.        Prix Nobel de Littérature à Rudyard Kipling ;
16 déc.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Baptême d’Alfred Savoir et Fernand Nozière.

1908

1er janv.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Autre, comédie de Paul et Victor Margueritte » ;
02 janv.       « Débuté ce matin au Mercure. » Paul Léautaud est embauché au Mercure comme secrétaire de rédaction pour 150 francs par mois ;
29 janv.       Parution au Mercure des Plus belles pages de Stendhal, par Paul Léautaud : « Le Stendhal est arrivé. À deux heures, Vallette est venu me remettre mon exemplaire sur hollande. » ;
29 janv.       Visite de Lucien Descaves ;
1er févr.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
16 févr.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Les Deux hommes, comédie d’Alfred Capus ; Un divorce, de Paul Bourget et André Cury ;
Février         Première rencontre d’Anne Cayssac autour des animaux (rien dans le JL à cette date) ;
05 mars       Élection de Jean Richepin à l’Académie Française ;
16 mars       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Électre, traduite d’Euripide par A.-Ferdinand Herold » ;
27 mars       « Emménagé aujourd’hui 17, rue Duguay-Trouin » ;
1er avril        « Les premières épreuves des Poètes d’aujourd’hui [en deux volumes] sont arrivées ce matin. » ;
1er avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Ramuntcho, de Pierre Loti ; Les Jumeaux de Brighton, de Tristan Bernard, précédée d’une conférence de l’auteur » ;
16 avril :      Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Comédie des familles, de Paul Géraldy ; Petite hollande, de Sacha Guitry ; Le Chauffeur, de Max Maurey ;
16 mai :       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Rafale, d’Henry Bernstein » ;
23 mai         « Coppée est mort cette après-midi, vers deux heures » ;
1er juin        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Polyphème, d’Albert Samain » ;
1er juin        Parution dans le Mercure d’un « Écho » sur la mort de François Coppée, non signé ;
04 juin         Transfert des cendres d’Émile Zola au Panthéon ;
1er Juill.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Un épisode sous la terreur, de Fernand Nozière, d’après la nouvelle de Balzac » ;
16 juill.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Amoureuse, de Georges de Porto-Riche » ;
30 juill.        Accident de « Moto-rêve » du Dr Oltramare. Voyage de Dumur à Genève ;
1er août        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Princesse de Clèves, de Jules Lemaître, d’après le roman de Mme de La Fayette ;
16 août        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
1er sept.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Anecdote sur Emmanuel Arène » ;
08 sept.       « Ce soir, à 8 heures, départ de M. Zive et Mlle Kantorowitch pour Berlin et Königsberg où ils vont se marier » ;
Du 11 au 14 septembre : Voyage à Rouen avec Louis Dumur et Remy de Gourmont ;
16 sept.       « Sainte Estelle », premier texte de Jean Giraudoux dans le Mercure ;
23 sept.       « J’ai remis aujourd’hui au Mercure ma dernière Chronique dramatique. » (datée du 1er décembre) ;
Octobre       L’emprise des animaux devient de plus en plus forte. PL commence d’y sacrifier son confort et l’achat de nouveaux livres ;
1er oct.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure, qui est la dernière  (sauf celle du 1er décembre) avant avril 1911 ;
16 oct.         Maurice Boissard est remplacé par André Fontainas dans la rubrique des « Théâtres » ;
06 nov.        Première allusion, entre Vallette et PL, à une publication du Journal. Vallette : « Je ne demande pas mieux. » ;
09 Nov.        « Les Poètes d’aujourd’hui sont enfin finis. J’ai emporté aujourd’hui au Mercure les derniers placards corrigés » ;
15 nov.        Premier 1er numéro de La NRF, sous la direction d’Eugène Montfort ;
16 nov.        Premier dessin d’André Rouveyre dans le Mercure : Anatole France ;
17 nov.        Première mention d’André Rouveyre dans le JL ;
21 nov.        « Ce matin, visite de Fernand Divoire, rédacteur à L’Intransigeant, à moi envoyé par [Ernest] Gaubert. » ;
Décembre   Parution de Ragotte, de Jules Renard ;
1er déc.        Parution exceptionnelle d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Les Sept contre Thèbes, tragédie d’Eschyle, traduite par A.-Ferdinand Herold » ;
02 déc.        Prix Goncourt à Francis de Miomandre pour Écrit sur de l’eau ;
07 déc.        Octave Mirbeau, Le Foyer, à la Comédie-Française.

1909

          Mort de la mère de Jeanne (et donc grand-mère de Paul), qui ne l’apprendra qu’en octobre 1914) ;
Janvier        Parution d’une interview de PL dans La Dépêche de Toulouse (en deux numéros) à propos des Poètes d’aujourd’hui ;
Janvier        Premier numéro du Divan, d’Henri Martineau ;
19 janv.       Attaque des Poètes d’aujourd’hui par Jean Royère, sur une prétendue erreur ;
19 janv.       « Rachilde a fait dans le dernier Mercure , en dix lignes, un compte rendu assez méchant de Ragotte » Jules Renard envoie à Alfred Vallette sa démission d’administrateur du Mercure, démission refusée par Alfred Vallette ;
20 janv.       Réponse de PL dans le Mercure du 1er février ;
21 janv.       Jules renard reprend sa démission ;
1er févr.        Second 1er numéro de La NRF, sous la direction de Jean Schlumberger ;
04 févr.        Lettre de Jules Renard à Edmond Sée à propos de l’article de Rachilde ;
08 février     Mort de Catulle Mendès ;
16 févr.        Première mention d’Anne Cayssac, « une figure que je connaissais déjà » : « Très bonne soirée, de 8 heures et demie à minuit passé, chez M. et Mme Cayssac… ». « Mme Cayssac fort jolie » ;
20 févr.        Lettre de Jules Renard à Alfred Vallette maintenant sa démission face à l’absence de contrition de Rachilde ;
15 mars       Parution dans Les Marges, la revue d’Eugène Montfort, de « Mots et Anecdotes », article qui sera pillé par Louis Thomas (voir le Mercure du 16 novembre 1910), coutumier de cette pratique ;
1er avril        Élection de René Doumic à l’Académie française ;
1er avril        Dans La NRF, André Gide écrit un article virulent de treize pages : « L’Amateur de M. Remy de Gourmont », qui « écrit des pages exécrables » L’une des raisons de l’attaque d’André Gide est la religion, à laquelle RdG préfère la science ;
13 avril        « La rupture de Renard avec le Mercure est complète. Il vend ses actions. » ;
1er mai         Les « Échos » du Mercure publient une réponse de trois page à l’article d’André Gide, en tentant d’apaiser le débat ;
1er mai         « La Chanson du mal-aimé » paraît dans le Mercure de France ;
1er juin        Premier texte de François Mauriac dans le Mercure (un poème) ;
09 juin         1re lettre à Anne « Queyssac » ;
15 sept.       « Découvert ce matin [dans] le sac de Blanche […] deux lettres écrites […] par un monsieur Henri » qui semble bien la connaître ;
05 nov.        « Arrêté aujourd’hui […] un petit appartement, 13, passage Stanislas ». PL envisage ce déménagement avec Blanche : « Je ne sais pas trop comment nous caserons toutes nos affaires » ;
1er déc.        PL Assure l’intérim, pour un numéro, de la critique des « Théâtres » dans le Mercure ;
08 déc.        Le prix Goncourt est décerné à Marius-Ary Leblond (deux cousins) pour leur roman En France, paru chez Charpentier ;
21 déc.        Mort de Charles-Louis Philippe ;
29 déc.        « Été aujourd’hui rue de Grenelle pour me faire inscrire à la S.P.A. ».

1910

Janvier        Séparation d’avec Blanche qui rejoint « Henri » à Bois-Colombes. Il semble que Paul déménage seul passage Stanislas ;
Mi-janv.       Déménagement pour le 13, passage Stanislas (actuelle rue Jules-Chaplain, prenant dans la rue de Bréa). Le 7 janvier PL évoque « Les préparatifs d’un déménagement » et le 20 février il parle de la rue de Bréa « en face de chez moi » ;
16 février     PL dubitatif mais pas hostile à un mariage avec « une Anglaise, femme peintre, très entichée de tout ce qui touche à la littérature et surtout au Mercure, possédant auto, trente-cinq mille francs de rentes, pas très, très jolie, mais acceptable. » […] « Curieuse histoire. Nous verrons la suite ». Il n’y aura pas de suite ;
19 mars   Soirée avec une prostituée du boulevard Raspail, Thérèse, cause d’une blennorragie sévère qui va contraindre PL à garder le lit près de quatre mois ;
07 avril  « Je suis bien pincé. La même chose qu’en 1904. Impossible de me servir d’une jambe… »
30 avril        Mort de Jean Moréas ;
22 mai         Mort de Jules Renard ;
25 mai     Première consultation de Jean Saltas, venu à la demande d’Alfred Vallette ;
08 août    Retour de PL au Mercure ;
28 oct.         Judith Gautier remplace Jules Renard au 2e couvert de l’académie Goncourt ;
16 nov.        Parution dans le Mercure d’une lettre dénonçant les pillages de Louis Thomas ;
09 déc.        Louis Pergaud obtient le prix Goncourt pour son recueil de nouvelles animalières, De Goupil à Margot, paru au Mercure.

1911

          Prix Nobel de littérature à Maurice Maeterlinck ;
          PL quitte le secrétariat de direction pour le 1er étage, s’occuper de la presse, de la publicité et des manuscrits ;
08 janv.       (Bestiaire) : « Été cette après-midi, chercher un pavillon du côté du Parc de Montsouris, aux fortifications. Rien trouvé de fameux » ;
08 févr.        PL, à court d’argent, a écrit une chronique pour le journal Foncier-Hôtel ;
09 févr.        Élection d’Henri de Régnier à l’Académie française ;
1er avril        Suite à une maladie d’André Fontainas, reprise des chroniques dramatiques dans le Mercure : « L’Oiseau bleu, de Maurice Maeterlinck et Le Tribun, de Paul Bourget ;
1er avril        Guillaume Apollinaire entreprend sa série de chroniques « La Vie anecdotique », d’abord sous le pseudonyme de Montade, puis sous celui d’Apollinaire à partir du 16 juin ;
16 avril        Parution d’une chronique dramatique de PL dans le Mercure ;
1er mai         Parution d’une chronique dramatique de dans le Mercure : « La Lumière, de Georges Duhamel ; La campagne contre André Antoine » ;
1er juin        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
16 juin         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Shylock ou Le Marchand de Venise, de William Shakespeare » ;
1er juill.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Goût du vice, d’Henri Lavedan ; Cher maître, de Fernand Vandérem » ;
13 Juil.        Installation 19, rue Ledru-Rollin à Fontenay-aux-Roses ;
16 juill.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
20 juil.         « Horreur de ma nouvelle vie. » ;
1er oct.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure consacrée à la littérature dramatique ;
16 oct.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
27 oct.         Visite d’Henri de Régnier ;
1er nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Primerose, de Flers et Caillavet ; Retour de M. Guitry. Retour de Mme Réjane. M. Le Bargy à la Porte-Saint-Martin. — Les Rostand à Paris » ;
16 nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Un beau mariage, de Sacha Guitry » ;
1er déc.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
16 déc.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure, accompagnée d’une « Promenade dans les couloirs de la Comédie-Française : le petit personnel ».

1912

          Gaston Gallimard devient directeur de la NRF maison d’édition ;
Janvier        Emménagement au 24, rue Guérard. Pl reprend le pavillon à son nom pour, selon Édith Silve (préface au Fléau) « sauver Blanche d’une saisie » ;
16 janv.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Éternel mari, d’Alfred Savoir et Nozière, d’après le roman de Dostoïevski ; Bêtises ; Une devinette sur le Louvre ; M. Letellier et la Joconde » ;
1er Févr.       « L’Intransigeant de ce soir annonce la mort de ma marraine Bianca, de son vrai nom Blanche Boissart avec un t » ;
1er Févr.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
16 Févr.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
1er mars       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Les Maris de Léontine, d’Alfred Capus ; Une nouvelle revue : Flora » ;
1er mars       Georges Duhamel reçoit la charge de la chronique des « Poèmes » dans le Mercure, suite à la mort de Pierre Quillard le quatre février, à 48 ans ;
16 mars       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
1er avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Futile de François Bernouard » ;
02 avril        Inauguration du théâtre des Champs-Élysées, construit par Auguste Perret ;
16 avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Cœur dispose, de Francis de Croisset » ;
1er mai         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Bel Ami, pièce tirée du roman de Guy de Maupassant par M. Fernand Nozière ; Mounet-Sully auteur dramatique ; M. Galipaux et les ouvreuses » ;
16 mai         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Hélène de Sparte, d’Émile Verhaeren ; On purge bébé, de Georges Feydeau » ;
23 mai         « Tantôt visite de Mme de Courrière à mon bureau,… » ;
16 juin         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
1er juill.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Iphigénie, de Jean Moréas ; Poil de carotte, de Jules Renard » ;
16 juill.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Ménage de Molière, de Maurice Donnay » ;
Fin juil.        Parution de « Paul Léautaud. Gestes et paroles », portait de PL par André Billy dans sa revue, Les Soirées de Paris ;
16 août        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Petit horizon, d’Henri Lavedan » ;
Été     Fâcherie avec Anne Cayssac (lettre du 15 août) ;
Fâcherie avec Henri Albert (lettre du 25 août) ;
1er sept.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Sapho, d’Alphonse Daudet et Adolphe Belot ; La Cote d’amour, de Romain Coolus » ;
1er oct.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Littérature dramatique » (douze titres) ;
16 oct.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Andromaque, de Racine ; Le Menteur, de Corneille, pour les débuts de M. Pierre Bertin ; La Reine Margot, d’Alexandre Dumas père et Auguste Maquet ; Le Malade imaginaire, de Molière » ;
1er nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Prise de Berg-Op-Zoom, de Sacha Guitry ; Séance de nuit, de Georges Feydeau » ;
16 nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Chouchette, opérette de Flers et Caillavet ; Marie d’août, de Léon Frapié » ;
22 nov.        Visite d’André Gide.

1913

1913  André Suarès devient conseiller littéraire de Jacques Doucet ;
1913  Adrienne Monier : « C’est en 1913 — j’étais alors une jeune fille de vingt ans — que je pénétrai pour la première fois dans l’hôtel du Mercure de France » ;
1er janv.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Dans l’ombre des statues, de Georges Duhamel ; Henri Lavedan et la Comédie-Française ; Les Phares soubigou, de Tristan Bernard » ;
16 jan.         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Annonce faite à Marie, de Paul Claudel » (objet des six pages du Mercure) ;
1er févr.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Heure des Tziganes, de Léo Larguier » ;
16 févr.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
1er mars       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
16 mars       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Le Malade imaginaire, de Molière » ;
1er avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Les Éclaireuses, de Maurice Donnay ; On ne peut jamais dire, de Bernard Shaw ; Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais et musique de Mozart » ;
16 avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Enchantement, d’Henry Bataille ; Le Combat, de Georges Duhamel ; Le Minaret, de Jacques Richepin ; Une interview de M. Antoine » ;
17 avril        Visite d’Henri Bachelin ;
22 avril        (PR) : « Nous voilà de nouveau fâchés, Blanche et moi » ;
16 mai         (PR) : « Départ » de Blanche (pour une heure ou deux) ;
16 mai         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Brebis égarée, de Francis Jammes ;
1er juin        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Gloire ambulancière, de Tristan Bernard ;
1er juin        « Notre pauvre Boule est mort ce matin » ;
1er Juill.       Premier texte de Julien Benda dans le Mercure : « Réponse aux défenseurs du bergsonisme » ;
16 juin         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Marie-Magdeleine, de Maurice Maeterlinck ; Vouloir, de Gustave Guiches ; Le Baptême, d’Alfred Savoir et Fernand Nozière » ;
16 juill.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
19 août        Très longue lettre (7 500 signes) à Anne Cayssac à propos d’animaux. Dans une lettre du 22 septembre, il conclut par « Affectueux souvenirs » ;
22 août        Les époux Cayssac lèguent tous leurs biens en faveur de PL ;
Octobre       Ouverture du théâtre du Vieux-Colombier, sous la direction de Jacques Copeau ;
1er nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Triplepatte, de Tristan Bernard et A. Godfernaux ; Les Roses rouges, de Romain Coolus ; Hamlet, prince de Danemark, de Shakespeare ; La Saignée, 1870-1871, de Lucien Descaves et Fernand Nozière » ;
16 nov.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « À propos de La Saignée ; L’amour médecin, de Molière ; Le Procureur Hallers, de Paul Lindeau ; Le Phalène, d’Henry Bataille ; À Propos de Triplepatte » ;
1er déc.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Les Fils Louverné, de Jean Schlumberger ; Barberine, d’Alfred de Musset » ;
16 déc.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La mort de Span (chien de PL) ; L’Irrégulière, d’Edmond Sée » ;
23 déc.        Mort de Jules Claretie.

1914

1914  Aline Oltramare, médecin, épouse Jean Golay (1889-1947). Ils auront trois enfants ;
16 janv.       Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La mort de Jules Claretie ; La Belle aventure, de Flers, Caillavet et Étienne Rey ; Le Tango, de Jean Richepin » (et Madame) ;
1er févr.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Pèlerine écossaise, de Sacha Guitry » ;
12 févr.        Élection d’Alfred Capus à l’Académie française ;
16 févr.        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure ;
18 févr.        Première conversation amoureuse d’Anne et Paul, dans son bureau du Mercure ;
16 mars       Parution d’une fameuse chronique dramatique, dont « Le Char d’Apollon, pièce inédite de Mme Rachilde ; L’Aurélisme ». C’est aussi dans cette chronique de PL fait à mots couverts l’aveu de « la merveilleuse aventure qui m’arrive » (avec Anne Cayssac) ;
25 mars       Premier rapport amoureux entre Anne et Paul, chez Anne, 24, rue Dauphine, alors que Blanche est encore à Fontenay ;
27 mars       « Parlé ce soir à Billy, pour la première fois, de l’idée que j’ai depuis quelques jours de le faire légataire de mes papiers, surtout de mon Journal et des conditions dans lesquelles je vois ce legs. Il accepte. Nous en reparlerons » ;
1er avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « L’Échange, de Paul Claudel ;
15 avril        Visite de Georges Besson, le directeur des Cahiers d’Aujourd’hui ;
16 avril        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Aphrodite, de Pierre Frondaie, d’après le roman de Pierre Louÿs » ;
20 avril        Visite d’André Gide ;
1er mai         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Une dédicace ; Le départ de M. Antoine ; La Jalousie du Barbouillé, de Molière ; La Navette, d’Henry Becque ; Le Testament du père Leleu, de Roger Martin du Gard ; Un mot de critique dramatique ; Esprit de danseuses » ;
16 mai         Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « La Force de mentir, de Tristan Bernard et Marullier » ;
1er juin        Parution d’une chronique dramatique dans le Mercure : « Les Deux couverts, de Sacha Guitry ; La Nuit des rois, de Shakespeare ; Un quatrain de Fagus » ;
1er août     Mobilisation générale, début en France de La Première Guerre mondiale ;
16 août        Le Mercure cesse de paraître (dernier numéro daté du 1er août) ;
31 août        Mise à pied, Mercure fermé, 50 francs de secours mensuel ;
Septembre  « Je suis en effet ici [à Pornic] depuis le 3, ou le 4, ou le 5 du mois » ;
Septembre  Jeanne Oltramare reçoit des coups de couteau de sa bonne qui refusait d’être congédiée ;
Septembre  Interruption inexpliquée du Journal jusqu’en août 1915 ;
24 oct.         Retour de Pornic.